Dcision Sant: SOUBIE


Tous reconnaissent avec respect ou crainte- la grande expertise de Raymond Soubie sur les questions sociales. Lexprience acquise au sommet des pouvoirs de lEtat depuis sa sortie

de lEcole nationale dadministration, la fin des annes soixante, comme dans lentreprise il fonda Altdia un des plus importants cabinets de Conseil –  lui a donn la connaissance la plus intime des sujets sociaux et de sant. Ses multiples rencontres lui ont permis de croiser galement les hommes qui y exercent ou y intriguent. Gardons de lui cette phrase :  le social, tout le monde en parle, mais peu en font leur proccupation centrale . Lui, il en fit son terrain dtude et il y russit magistralement au regard de son parcours de grand serviteur de lEtat mais aussi dentrepreneur. Au risque de se voir parfois critiquer sur le mlange des genres et de ses intrts.

Comme chaque fois, quand la droite est au pouvoir, Raymond Soubie est de la partie. Il conseilla les ministres Joseph Fontanet,  Jacques Chirac, Raymond Barre, Edouard Balladur, Franois Fillon et maintenant, il est au ct du Prsident Nicolas Sarkozy.

Raymond Soubie est donc un homme de rseaux.  Mais il est aussi, pour ce qui nous intresse, lhomme des Rseaux. Il conceptualisa les rseaux de premire gnration qui prirent dailleurs son nom : les  fameux rseaux Soubie. La vie relle en a certes gard peu de traces. Mais il a donn lide et, esprons-le pour lavenir, la voie suivre en matire dorganisation innovante de la sant.

Il est aussi le penseur du  panier de soins , un des meilleurs thoriciens des politiques  de Sant Publique, de la dtermination dobjectifs en matire de sant, de lvaluation. Il consigna toutes ces ides au travers du Rapport Sant 2010, crit il y a  15 ans . Il y thorisa avec  ses compres  Portos et Prieur la rforme Jupp de 1996. Le clbre rapport procurera Raymond Soubie, ladmiration des  libraux fibre sociale  et des  tatistes modernes .  Ses adversaires idologiques de la gauche plus radicale lui reprocheront le  double visage .

Pour lavenir, le si influent Conseiller est partisan de la rgionalisation. On peut donc tre optimiste. Mais il avoue ailleurs quil  croit peu la rgulation financire par les prix induite par ladoption de nouveaux forfaits . Et que les chances de court terme, en gnral conomiques ruinent souvent les plus belles ides. Tout nest donc pas gagn.

 PM



Source link

Dcision Sant: SOUBIE
4.9 (98%) 732 votes
 

Leave a Comment