Dcision Sant: Tarifs : la FHP vent debout


Le volume d’activits en MCO connatra-t-il une augmentation de 1,7 % en 2008 ? Non, rpond la FHP, oui, semble vouloir dire le ministre de la Sant. La rponse officielle cette question est attendue avec anxit par l’ensemble des fdrations hospitalires (FHF, FHP, Fehap) le 1er mars. Motif : selon un phnomne de rgulation prix/volume, l’augmentation prvisionnelle d’activits en 2008 dterminera la progression des tarifs. Or, si l’activit volue de 1,7%, la FHP en dduit que les tarifs ne progresseront que de 0,4%. « Une augmentation intolrable », s’crie Jean-Loup Durousset, prsident de la FHP. Et fonde sur un mauvais calcul, qui plus est : « L’une des principales activits du priv lucratif est la chirurgie. Nous occupons 60 % des parts de march. Or, un rapport de la Drees indique que le priv lucratif a perdu, dans cette activit, deux points en hospitalisation complte. Nous ne pouvons compenser par le dveloppement de l’ambulatoire, car leurs tarifs sont trop peu levs », explique jean-Loup Durousset. L’activit ne sera pas non plus porte par l’obsttrique. « En maternit, nous avons perdu 50 000 naissances en sept ans », poursuit le prsident de la FHP. SSR et psychiatrie ne semblent pas mieux lotis que le MCO : l’augmentation de leurs tarifs seraient, respectivement, de 1 et 1,7 %. Et, comme pour ajouter au dsarroi, Les USLD (au nombre de 21 sur le territoire) privs craignent de basculer totalement du sanitaire vers le medico-social. Une fois n’est pas coutume : l’ensemble des fdrations, dans une lettre commune adresse Roselyne Bachelot, tirent la sonnette d’alarme. Mme si, en apart, la FHP dnonce la progression des Migac, qui devrait tre de 6% en 2008, et profiterait avant tout au secteur public : « Grce aux Migac, le public accroit ses ressources de 1%, contre 0,03% pour le priv », affirme le prsident de la FHP. Face la crise qui la guette, la FHP propose au ministre de la Sant ses propres remdes : elle demande avant toute chose un taux d’volution suffisant des tarifs 1,5%. Mais aussi une quit de financement dans le cadre d’Hpital 2012, et un gal accs aux autorisations. Enfin, la FHP, l’instar du secteur public, revendique des missions de service public, comme la formation des mdecins. Et pour ce faire, plaide pour une meilleure rpartition de l’enveloppe des Migac.
Jean-Bernard Gervais


Les autres articles 2008 :



Source link

Dcision Sant: Tarifs : la FHP vent debout
4.9 (98%) 732 votes
 

Leave a Comment