Dcision Sant: Thtre : permission de jardin…


Thtre
 Permission de jardin…
 
Maniaco-dpressive, bipolaire, troubles de lhumeur, une maladie quon peut soigner, voire gurir, mais qui peut tre aussi fatale. Cest le thme abord par la pice Permission de jardin1 crite et joue en solo par Isabelle Ganz, mise en scne par Jean-Pierre Davernon.

 Lhistoire : une actrice doit lire lit un texte son public sur les morts de la route, cest–dire ici les lapins et les hrissons. Les deux versants de la maladie. Lexubrance contre le repli sur soi, lextraverti contre lintroverti, le faire contre limpossibilit dagir
 Versant lapin : Avec Papa, on attend la dame anglaise laroport des avions. Elle m’a apport un lapin… Je pleure cause du lapin que personne na vu et qu’elle ne ma pas donn (premier traumatisme).
 Versant hrisson : Le hrisson la femme dpressive : Roulez-vous en boule dans votre nid et attendez le printemps. Aux premiers bourgeons vos symptmes auront disparu. Le printemps revient  toujours.
 
Versant lapin : Une star a besoin de la nuit pour crer et je suis une star. Le silence, la dprime cest termin ! Je suis le centre du monde.
 
Versant hrisson : Je suis dans un hpital, je suis malade. Je ne vois pas de mdecin. Ce n’est pas normal. Et moi, je suis normale ? Cest quoi normal?
 
Au fil de la pice, le spectateur tourneboul dans tous les sens de la maladie, ne sait plus trop quel animal se vouer. Mais lactrice Isabelle Ganz poursuit sa balade sur son fil de posie et de crativit qui met en valeur la souffrance de la personne malade. La ralit de la maladie vcue est affreuse :  Je suis une merde. La boule dans le ventre. Les autres, leurs questions. Je me tape la tte par terre, a rsonne, je ne sens rien. Mdicaments du matin, mauvais caf. Mdicaments du midi, sieste Attendre, mais cela ne change rien !  Pourtant des impulsions daction et de raction mobilisent la malade : Je suis rentre chez moi. J’ai retrouv les autres. Jai arrt les mdicaments. Je fais mon mtier.
 
 Les troubles bipolaires de type 1 et 2 concerneraient 1 2 % de la population. C’est une maladie mal comprise ou/et mal perue par les soignants. Cette pice est un vritable tmoignage de lintrieur, qui peut servir dans la pratique du soin. Les malades vivent ainsi dans un monde, o soit la ralit est sublime (Dieu, star) et ils y croient fermement, soit ils deviennent moins que rien. La ralit nexiste plus pour eux : soit ils vivent 200 lheure, soit ils sont crass par leur souffrance.
 
 Mais cette pice veut donner avant tout de lespoir aux patients. Malgr leur grande souffrance, ils peuvent bnficier dune prise en charge mdicamenteuse, psychothrapeutique et ducationnelle (ducation thrapeutique). Sans compter laide de lentourage qui peut aussi bnficier dun soutien. Il faut se faire aider si on veut tre dune quelconque utilit. Il faut partir du principe quil faut se porter bien pour aider quelquun qui ne lest pas le devenir. Et cela passe par prendre soin de soi. , affirme le Dr Christian Gay2.

Arnaud Janin
 
 1. Permission de jardin, en tourne en France, voir le site http://www.myspace.com/permissiondejardin
 En partenariat avec lassociation France-Dpression, www.france-depression.org
 2. Vivre avec un maniaco-dpressif, Hachette Littrature, 18,50 euros. Dr Christian Gay. Psychiatre la clinique du Chteau Garches et cofondateur de lassociation France Dpression.



Source link

Dcision Sant: Thtre : permission de jardin…
4.9 (98%) 732 votes
 

Leave a Comment