Le fabricant de lait végétal Alpro vise à atteindre «zéro carbone, zéro eau, zéro déchet» d'ici 2025

3 Minutes de lecture

Alpro a récemment renforcé son engagement en faveur de la durabilité avec une série de nouveaux objectifs, notamment des ambitions climatiques pour atteindre «zéro carbone, zéro eau et zéro déchet», ainsi que des engagements axés sur la santé pour promouvoir le changement alimentaire vers une alimentation à base de plantes d'ici 2025. Les marques alimentaires de tous les horizons lancent des campagnes environnementales alors que les consommateurs commencent à associer leurs choix alimentaires à l'impact que cela laisse sur la planète.

Bannière d'article du plan de repas végétalien zéro déchet

Annoncé à l'occasion du 40e anniversaire de la création de la marque, Alpro s'est fixé un certain nombre de nouveaux objectifs dans le cadre de son engagement baptisé «Nourrir notre avenir avec des plantes». Les engagements pris s'articulent autour de deux thèmes, la santé et la planète, avec pour objectif global de mener une campagne «Changement alimentaire mesurable» vers une alimentation à base de plantes d'ici 2025 et s'orienter vers des opérations sans carbone net.

Parmi certaines des politiques concrètes qu'Alpro mettra en œuvre, citons la fermeture de la boucle sur l'emballage en introduisant Packs et gobelets en papier 100% recyclables pour ses produits de yaourt et réduction de 60% de son empreinte eau par produit avec une nouvelle installation de traitement de l'eau prévu dans son usine de Wevelgem l'année prochaine.

Les régimes que nous avons adoptés ne sont plus durables pour la planète, nous devons donc changer notre façon de voir la production et la consommation alimentaires. Des millions de personnes sont plus conscientes des avantages personnels et environnementaux des aliments et boissons à base de plantes. Notre marque a pour mission de promouvoir des régimes plus flexitaires. Nous voulons continuer à offrir plus de choix, de variété et de goût, et c'est pourquoi l'innovation est au cœur de ce que nous faisons chez Alpro.

Sue Garfitt, directrice générale d'Alpro

Côté santé, la marque appartenant à Danone apportera plus divers ingrédients d'origine végétale dans son portefeuille et augmenter la teneur en fibres de ses produits à 50%. Il prévoit également de déployer des étiquettes nutritionnelles devant les emballages qui fournissent des informations faciles à lire aux consommateurs sur chacun de ses produits.

«Les régimes que nous avons adoptés ne sont plus durables pour la planète, nous devons donc changer notre façon de voir la production et la consommation alimentaires», a déclaré Sue Garfitt, directrice générale d'Alpro.

«Des millions de personnes sont plus conscientes des avantages personnels et environnementaux des aliments et boissons à base de plantes. Notre marque a pour mission de promouvoir des régimes plus flexitaires. Nous voulons continuer à offrir plus de choix, de variété et de goût, et c'est pourquoi l'innovation est au cœur de ce que nous faisons chez Alpro. »

Les actions d'Alpro interviennent après que sa société mère Danone a annoncé la création d'une nouvelle unité d'accélération en usine pour répondre à ses ambitions de doubler ses ventes à base de plantes dans le monde, passant d'un peu plus de 2,1 milliards USD en 2019 à 5,4 milliards USD d'ici 2025, une indication clé de la forte demande d'aliments à base de plantes sur le marché grand public.

Dans un communiqué, le PDG de Danone, Emmanuel Faber, a expliqué que la nouvelle campagne sous Alpro alignera la marque sur la récente poussée de l'Europe pour se transformer en un système alimentaire plus durable dans le cadre de la stratégie de la ferme à la fourchette. «Je suis très encouragé par le fait que les décideurs politiques commencent à reconnaître l'importance et l'urgence de faire évoluer le système alimentaire vers une voie plus durable, en travaillant avec la nature plutôt que contre la nature», a déclaré Faber dans un communiqué.

La tendance vers des produits sains et durables devient imparable et le rôle que jouent les entreprises alimentaires dans le soutien des régimes flexitaristes qui sont bons pour la planète et bons pour la santé.

Emmanuel Faber, PDG de Danone

«Cette initiative encourage les consommateurs à adopter des habitudes alimentaires plus saines et plus durables, y compris davantage d'aliments et de boissons à base de plantes dans le cadre des régimes planétaires que les experts scientifiques demandent. Il montre comment la tendance vers des produits sains et durables est en train de devenir imparable et le rôle que jouent les entreprises alimentaires dans le soutien des régimes flexitaristes qui sont bons pour la planète et bons pour la santé.

Ces derniers mois, un certain nombre de marques alimentaires ont doublé leurs engagements en matière de développement durable. Upfield, la société mère de plusieurs pâtes à tartiner et beurres à base de plantes, y compris Flora et Becel, a récemment déclaré qu'elle étiqueterait 100 millions de produits au carbone d'ici la fin de l'année prochaine dans le but de sensibiliser à l'empreinte carbone des aliments.

Pendant ce temps, Eat JUST, le célèbre fabricant de l'œuf JUST à base de plantes, a réaffirmé sa mission de durabilité dans un rapport récent avec de nouveaux objectifs de s'approvisionner tous ses ingrédients uniquement à partir de sources qui sont dans la production agricole actuelle, ce qui aidera à réduire la demande de produits non durables. pratiques agricoles, déforestation et perte de biodiversité.


Image principale fournie par Alpro.

Bannière de téléchargement du rapport sur les protéines en Asie

Le fabricant de lait végétal Alpro vise à atteindre «zéro carbone, zéro eau, zéro déchet» d'ici 2025
4.9 (98%) 732 votes
 

Leave a Comment