Impossible Foods lance la vente au détail dans 200 magasins à Hong Kong et à Singapour

6 Minutes de lecture

Lors d'une conférence médiatique virtuelle exclusive qui s'est tenue aujourd'hui (20 octobre), à ​​laquelle ont participé les hauts dirigeants de la technologie alimentaire Reine verte, Impossible Foods a officiellement annoncé le premier lancement au détail de ses produits à base de plantes en Asie. À partir de cette semaine, les consommateurs de Hong Kong et de Singapour pourront acheter du bœuf Impossible à base de plantes dans les principaux supermarchés, y compris la plus grande chaîne de Hong Kong, ParknShop, et au FairPrice de Singapour. Cela vient peu de temps après que le nouveau produit Impossible Sausage de la startup de la Silicon Valley ait fait sa première incursion sur le marché asiatique dans le cadre d'un partenariat à l'échelle de la ville avec Starbucks Hong Kong et des restaurants collaborateurs.

Bannière d'article du plan de repas végétalien zéro déchet

Aujourd'hui (20 octobre), Impossible Foods établit pour la première fois son implantation commerciale en Asie, en lançant son produit Impossible Beef dans près de 200 épiceries à Hong Kong et à Singapour. À Hong Kong, les consommateurs pourront acheter l'alternative au bœuf à base de plantes dans 100 emplacements ParknShop, y compris dans ses marques filiales Fusion, Taste, Food Le Parc et Great Food Hall, ainsi que via la livraison en ligne via le site Web de ParknShop. Il sera vendu au détail 88,90 HK $ par paquet de 340 grammes. À Singapour, Impossible Beef sera disponible près de 100 magasins FairPrice et sur RedMart, la plus grande plateforme d'épicerie en ligne de la ville-État, vendu 16,90 SG $ par emballage de détail de 340 grammes.

Source: aliments impossibles

C'est la première fois que les consommateurs des deux villes pourront acheter directement l'alternative au bœuf à base de plantes pour cuisiner à la maison dans leurs cuisines, après que la technologie alimentaire ait testé le modèle commercial au milieu des verrouillages de pandémie de coronavirus lorsqu'elle a donné à ses partenaires de restauration allez-y pour revendre leur inventaire Impossible Beef aux clients, d'abord à Singapour en mai, puis à Hong Kong en août.

«Les chefs les plus respectés au monde nous disent constamment que l’Impossible Burger les épate. Et nous avons hâte que les chefs locaux de Hong Kong et de Singapour expérimentent la même magie dans leurs propres cuisines – que ce soit en utilisant Impossible Beef dans leurs plats traditionnels de la famille ou en inventant de nouvelles recettes qui deviennent virales », a déclaré Patrick Brown, fondateur et PDG de Impossible Foods .

«Hong Kong et Singapour ont été de formidables tremplins pour nous, ils ont une culture culinaire incroyable ici. Cela nous a vraiment ouvert les yeux et nous avons beaucoup appris. Aux États-Unis, le marché des hamburgers est tellement lourd, mais ici, nous pouvons essayer tellement de choses – boulettes de viande, boulettes, toutes les facettes de la cuisine mondiale. Cette année encore, même dans un environnement aussi difficile, nous avons constaté une augmentation considérable des ventes de nos restaurants. Ainsi, lorsque nous avons réfléchi à l'endroit où lancer notre commerce de détail international, il était clair que Hong Kong et Singapour allaient être les marchés », a ajouté Nick Halla, vice-président senior des relations internationales chez Impossible Foods, lors de la conférence.

Cette année encore, même dans un environnement aussi difficile, nous avons constaté une augmentation considérable des ventes de nos restaurants. Ainsi, lorsque nous avons réfléchi à l'endroit où lancer notre commerce de détail international, il était clair que Hong Kong et Singapour allaient être les marchés.

Nick Halla, SVP international, Impossible Foods

Source: Impossible Foods / Little Bao HK

La décision d’Impossible intervient alors que la société fait des percées significatives dans le commerce de détail, car davantage de personnes décident de cuisiner à la maison au lieu de manger au restaurant. Plus tôt en juin, la technologie alimentaire a lancé son premier site Web destiné directement aux consommateurs aux États-Unis, où les clients peuvent commander des emballages en vrac à livrer à leur porte.

«Nous avons dû pivoter rapidement pour que nos consommateurs aient accès au commerce de détail à cause du coronavirus et cela a vraiment réussi. Aux États-Unis, nous avons multiplié par 100 notre empreinte commerciale », a déclaré Brown aux journalistes.

Peu de temps après, Impossible a atterri sur les tablettes de Walmart, le plus grand détaillant de leur marché de détail américain aux États-Unis, et a depuis étendu son point de vente à plus de 11000 points de vente dans tout le pays. Et selon l'entreprise, 92% des ventes de son célèbre Impossible Burger à base de plantes saignantes remplacent directement les viandes d'origine animale des consommateurs qui s'éloignent activement de toutes les catégories de viande.

Nous avons dû pivoter rapidement pour que nos consommateurs aient accès au commerce de détail à cause du coronavirus et cela a vraiment réussi. Aux États-Unis, nous avons multiplié par 100 notre empreinte commerciale.

Patrick Brown, fondateur et PDG, Impossible Foods

Mais avec les consommateurs asiatiques à bord – un marché clé qu'Impossible a maintes fois signalé comme sa cible – l'impact environnemental d'un plus grand nombre de consommateurs optant pour son alternative à base de plantes pourrait être énorme. Le «calculateur d’impact» de la marque indique que son bœuf sans viande utilise 96% moins de terres, 87% moins d’eau et émet 89% moins de gaz à effet de serre par rapport au bœuf conventionnel.

Source: Impossible Foods / Beef & Liberty HK

Et si la tendance actuelle à la hausse des plantes et de la flexitarisme parmi les consommateurs de Hong Kong et de Singapour se poursuit, établir son empreinte de vente au détail dans les deux villes pourrait être un jeu important pour la technologie alimentaire. Depuis le début de cette année, les ventes de Impossible Beef dans les restaurants partenaires ont augmenté de 150% à Hong Kong et Macao et de 120% à Singapour.

La viande à base de plantes a été une grande tendance croissante, et nous avons commencé à en introduire davantage dans nos étagères et nous avons vu les ventes tripler en cette année seulement.

Malina Ngai, chef de l'exploitation, Watsons Group

«Nous sommes vraiment ravis d’être le premier détaillant à lancer Impossible Beef. Il est important pour nous de donner ce choix durable à nos clients. À Hong Kong, nos recherches en cours ont montré qu’ils se soucient de l’environnement, nous leur donnons donc le choix maintenant. La viande à base de plantes a été une grande tendance croissante, et nous avons commencé à en introduire davantage dans nos étagères et nous avons vu les ventes tripler en cette année seulement», A déclaré Malina Ngai, directrice des opérations de la société mère de ParknShop, Watsons Group, lors de la conférence de presse.

D'autres marques à base de plantes ont également vu leurs produits obtenir un plus grand soutien. Prenons l'exemple de l'analogue haché de porc végétalien de Green Monday, OmniPork, qui a été ajouté aux menus des plus grands acteurs de l'alimentation de la ville, y compris dans tous les restaurants McDonald's et 7-Eleven de la ville, sans doute en réponse à la demande de leurs clients.

«Nous avons constaté une croissance énorme d'année en année chez les clients à la recherche de produits à base de plantes, et cela s'est traduit par des ventes dans un certain nombre de catégories et des substituts de viande en faisant partie. Impossible a également été l'un des principaux termes de recherche, nous savons donc que la demande est énorme ici à Singapour et qu'il est excitant d'être le premier détaillant en ligne à lancer Impossible Beef dans la ville », a déclaré Richard Ruddy, directeur de la vente au détail chez RedMart Singapore.

Interrogé sur la parité de prix d'Impossible avec les produits animaux conventionnels, Brown a clairement indiqué que les viandes végétales seraient moins chères à court terme: «D'ici quelques années, tous les produits que nous fabriquons seront moins chers que la version animale,» il prédit.

L'un des moments forts de la conférence de presse a été lorsque Pat Brown a été interrogé directement sur les troubles politiques entourant des endroits comme les États-Unis et la Chine continentale. Il a clairement indiqué qu’ils n’avaient pas à envisager la politique lorsqu’ils s’attaquaient à de nouveaux marchés: «Ne nous lancerions-nous pas sur un marché dont nous ne sommes pas d’accord avec la politique? La réponse est non. Si nous disions non, nous n'allons que dans des endroits avec lesquels nous sommes totalement d'accord, cela contrarierait toute notre mission. "

«Il n’ya rien de contradictoire à ce que nous entrions dans un lieu que nous soyons ou non pleinement alignés sur leur politique. Nous ne sommes pas engagés dans la politique. Nous sommes engagés dans une mission environnementale, une mission de santé publique », a-t-il ajouté.


Image principale gracieuseté de Impossible Foods.

Bannière de téléchargement du rapport sur les protéines en Asie
Impossible Foods lance la vente au détail dans 200 magasins à Hong Kong et à Singapour
4.9 (98%) 732 votes
 

Leave a Comment